Ces gestes qui vous trahissent…

Ces gestes qui vous trahissent…

Je vous en parlais récemment, la communication non verbale fait pleinement partie de nos modes de communication !
En moyenne, on estime qu’un échange est constitué de :

  • 10% de communication verbale : les mots prononcés 
  • 50% de communication non verbale : langage du corps
  • 40% de communication para verbale : le ton, le débit, le rythme…

Quand la gestuelle parle pour vous : 50% de notre communication est non verbale

Sans vous en rendre compte, vous allez transmettre des informations au travers de votre gestuelle.
Si nos paroles ont un impact certain durant un échange, notre gestuelle, notre attitude, notre regard en disent bien plus que les mots.
Par exemple…

  • Vous jetez un regard à votre montre, durant un entretien d’embauche, ce qui traduit votre envie d’y mettre un terme.
  • Votre enfant lève les yeux au ciel lorsque vous lui adressez une critique, pour signifier que celle-ci lui importe peu.
  • Si vous êtes dans une situation de confiance, où vous pouvez vous exprimer avec franchise, vous vous pencherez probablement vers votre interlocuteur, dans une allure plus détendue.

Comme ils sont inconscients, les messages non verbaux s’émettent et se perçoivent dans la zone cérébrale dite reptilienne, véritable terrain de jeu pour nos instincts et pour la non-réflexion.

La communication non verbale comme force de persuasion

Être capable d’utiliser la communication non verbale à bon escient renforce votre pouvoir de persuasion et permet de mieux décoder les intentions réelles de votre interlocuteur.

Quelques conseils pour adopter une communication non verbale positive :

  1. Maîtrisez votre posture
    Portez attention à votre posture et demandez-vous quels sont vos objectifs vis-à-vis de votre interlocuteur. Comment souhaitez-vous être perçue ?
    Si vous voulez paraître sûre de vous par exemple, tenez-vous droite, occupez généreusement l’espace à votre disposition, et privilégiez des mouvements amples.
  2. Maintenez le contact visuel
    Dans beaucoup de cultures, le fait de ne pas regarder son interlocuteur dans les yeux peut être interprété comme une preuve de malhonnêteté (alors qu’il s’agirait plutôt de timidité ou de manque de confiance en soi).
    C’est pourquoi il est important de maintenir autant que possible un contact visuel avec son interlocuteur, dans une dynamique de franchise et de transparence.
  3. Souriez !
    J’ai déjà mentionné l’importance de faire une bonne première impression auparavant. On se souvient mieux des personnes qui nous font du bien, qui sont souriantes, et de ce qu’elles nous ont partagé.

Le sourire est un allié de taille en communication non verbale.

Nous communiquons aussi en utilisant différents styles et expressions car nous vivons et expérimentons le monde différemment, à travers divers sens, lisez aussi la technique du VAKOG.

Je vous propose de compléter cette lecture avec les explications de la communication verbale et non verbale.

 


 

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Plus d'articles

Recevez la lettre du bonheur

Formation Potentiels & Sens

du 21 au 29 mars 2022 à Paris

En présentiel avec Moshé-Aaron

  • Formation pour vous transformer
  • Exploitez votre plein potentiel
  • Débarrassez-vous de vos peurs
  • Vivez enfin une vie apaisé
  • Apprenez la PNL