On peut vous tuer par l’esprit : L’effet Nocebo

On peut vous tuer par l’esprit ! L’effet Nocebo.

Dans son livre « L’art perdu de guérison » (version originale en anglais : « The lost art of healing »), le défunt professeur Bernard Lown, éminent cardiologue, relate une expérience sidérante, mais à glacer le sang…

Le choix de l’exsanguination

Un prisonnier devait être exécuté par pendaison. Mais on lui a offert le choix de l’exsanguination (le vider de son sang).

L’intérêt de l’alternative ? Elle serait graduelle et indolore. Le prisonnier a donc accepté.

On l’a attaché aux montants d’un lit. Puis, on a effectué des entailles sur les extrémités des membres et il s’est progressivement vidé de son sang jusqu’à ce que mort s’ensuive.

« Quoi, c’est tout ? Mais il n’y a rien de spécial là-dedans ! »

En fait… Je vous ai menti…

Voilà ce qui s’est vraiment passé :

Le condamné avait les yeux bandés. Il ne pouvait rien voir. Ce ne sont pas des « entailles » qui ont été effectuées aux extrémités de ses membres, mais d’insignifiantes éraflures. Si légères qu’elles n’ont pas fait couler la moindre goutte de sang.

Des récipients remplis d’eau étaient attachés aux quatre montants du lit, prêts à déverser leur contenu dans des seaux situés en dessous d’eux, avec des gens contrôlant le débit et le volume sonore.

On a fait croire au condamné qu’il se vidait de son sang. Et son cœur s’est arrêté alors que l’égouttement de l’eau prenait fin.

J’ai failli oublier ! Un détail très important : Le cobaye était un jeune homme en parfaite santé. Donc aucune condition médicale n’a favorisé le résultat de l’expérience.

Ce « bug » psychologique, mortel dans les cas les plus graves, est l’effet nocebo.

L’effet nocebo :

Vous avez dû entendre parler de l’effet placebo, j’imagine ?
Eh bien, l’effet nocebo, c’est son frère jumeau qui a très, très mal tourné. Il suffit de regarder son nom : c’est du latin et signifie « je nuirai ». Rien que ça. Cet effet psychologique est pervers, sournois, fourbe et potentiellement létal.

Qui dit mieux ?

Alors, retenez bien une chose : tout le monde n’est pas aussi sensible aux effets des jumeaux (placebo et nocebo). De nombreuses variables entrent en compte (humeur du moment, tempérament, la relation avec votre médecin traitant, votre culture, vos croyances…).
Cependant, il y a un autre facteur clé qui joue : votre aptitude à être influencé par une suggestion. Et cette dernière peut être fortement influencée par la prise de conscience d’un tel phénomène. Savoir qu’il existe, et peut vous détruire à divers degrés.

Si vous êtes de nature pessimiste et/ou anxieuse, faites tout qui est en votre pouvoir pour agir sur cela.
Une attitude et des attentes négatives créent et renforcent aussi l’effet nocebo.

L’être humain est influençable à un degré vraiment insoupçonné !

Partagez

Plus d'articles

Les changements

Les changements sont indispensables et nécessaires pour évoluer. Il faut en permanence bouger, et ne

Catégorie des articles

Recevez la lettre du bonheur